1 conseil/semaine
pour construire
un business toujours meilleur

J’aide les freelances et indépendants à construire un solide business long terme et créer une vie selon leurs termes. Abonnez-vous!

Principes pour aimer vivre esseulé en télé-travail (et en augmentant votre productivité)

Publié le 31 juillet 2017 / Écrit par Julien Lucas

C’est problématique d’être tout le temps esseulé à télé-travailler. L’isolement et l’aménagement de sa vie sont des problèmes auxquelles il faut trouver vos solutions.

Comment se déroule ton été?

J’avoue j’ai perdu le goût de publier ces derniers mois. Depuis le début de l’année j’ai beaucoup travaillé pour mes clients. Mais je suis retour!

Ça a des inconvénients et des avantages le télé-travail. Exemple, souvent vous êtes massivement plus productif qu’un employé au bureau avec des collègues autour. C’est le cas pour mon métier de développeur. Il est nécéssaire d’être immergé dans sa bulle pour être efficace.

Mais si vous comme moi vous êtes tout le temps seul dans votre appartement, ça demande une hygiène de vie. Il ne faut pas se laisser aller à sombrer dans l’isolement dépressif et ne faire plus que travailler. Car ce n’est pas viable. Les choses empirent même.

Principes

Ça c’est ce qu’il faut éviter.

Il faut arriver à rendre son activité plaisante, vivable, voire très satisfaisante pour le long terme. Car je pense que tu l’as remarqué, chaque mois, chaque année, il faut continuer à travailler. Il y a des choses à payer qui s’appellent « factures ». Il n’y a pas de bouton « stop ». Un jour tout sera automatisé, l’eau, l’énergie, et bien des choses auront un coût proche de zéro (lis La Nouvelle Société du Coût Marginal Zero, de Jeremy Rifkin si le sujet t’intéresse), mais en attendant il va falloir rendre ça viable.

Il est possible d’être heureux et plus productif au travail, sans sacrifier sa vie. Je crois que ça s’apprend avec l’expérience. Essayes certains de ces principes.

1. Avoir des horaires viables

J’ai travaillé le soir, j’ai déjà fait quelque nuits blanches, et on est pas très efficace dans ces conditions. Puis ce n’est pas maintenable.

Devinez ce qui arrive quand vous dites souvent oui à des deadlines folles, aux urgences, à travailler 70 heures/semaine? Eh bien la récompense c’est une nouvelle deadline folle. Votre client s’attendra même à ce que votre précédente performance fasse des intérêts composés (c’est comme ça que les corporations fonctionnent. La performance doit augmenter au trimestre suivant). Et là c’est le burn out, le client n’est pas content du travail. Il vous laisse un avis négatif qui abime votre réputation, vous êtes cramé, pas satisfait. Génial non?

J’en suis arrivé là, et vous n’avez pas d’autre choix que de trouver une solution qui soit viable à long terme.

Efforces-toi d’avoir des horaires un minimum encadrés. Des horaires viables, avec des périodes pour te détendre. Rechargé tu arrives mieux à te focaliser sur ton travail. Laisses le travail sur la planche à 19-20heures max. Voir même avant. Aies des week end pour toi. Il faut t’aménager une vie.

2. Investir socialement

Je sais que ça peut paraitre contre-intuitif de socialiser pour être productif plutôt que travailler, mais cet investissement en temps a des effets bénéfiques. Ça permet de faire décroitre le niveau de stress, ça rend plus énergique, plus engagé, plus résilient.

J’avoue que je n’ai pas vraiment de support social, mais je recommande. Certains freelances déjeunent avec un autre freelance, un partenaire potentiel, ou avec un ami. J’ai remarqué que ceux qui font ça sont aussi souvent ceux qui sont le plus de succès.

Je compense par une balade ne serait-ce que pour m’aérer, c’est bénéfique. Je reviens au travail plus performant.

Travailler en indépendant permet la flexibilité, il faut que tu en profite!

3. Vous forcer à être positif

Contrairement à ce qu’on peut penser, ce n’est parce que tu auras du succès que tu seras heureux. En fait c’est l’inverse. C’est parce que tu es positif que le succès arrive. Dit autrement, le bonheur est précurseur au succès.

Ça change des idées couramment véhiculés non?

Tout simplement vois les choses du bon côté! Et donc si tu es positif, tu sera plus aisément productif, et donc ça te laissera plus de temps pour avoir une vie, et donc tu sera plus plus heureux, et donc performant au travail. C’est un cercle vertueux qu’il faut s’efforcer de conserver.

4. Avoir un projet personnel à côté

Je crois vraiment qu’un indépendant, un freelance, ne peut pas se contenter juste d’avoir des clients. Il a besoin d’un projet personnel. Le genre de projet complémentaire qui peut faire évoluer ton avenir différemment.

La vie est faites pour avoir des expériences, se créer une meilleure situation, essayes d’obtenir plus, plus d’argent.

Chez moi c’est bizcampus.co. Chez d’autres ça va être créer une petite agence, ou avoir une vocation en politique, un autre va être designer le jour et guitariste dans un groupe le soir. Vous en arrivez à combiner ces activités, et ça fait passer votre vie à un niveau supérieur, vie meilleure en fin de compte.

5. Bien choisir vos clients

Je sais qu’on arrive pas toujours à choisir des projets qui nous plaisent quand on a besoin d’argent d’urgence.

La solution c’est de te créer un fond de sécurité. 3-6 mois de finances pour subvenir à tes besoins au cas où tu n’aurais plus de clients. Ainsi tu as le temps d’être plus sélectif.

Il y a un cercle vertueux qui s’enclenche que vous avez un fond de sécurité. Tu as moins peur de perdre des contrats, donc tu te vends mieux, tu as le temps de choisir tes clients, inévitablement vous finissez par décrocher un contrat, et ça sera un projet sur lequel vous aimez, et qui fait avancer votre business.

6. Utiliser l’échec pour vous propulser

J’ai déjà eu des échecs en freelance. Client avec lequel c’était difficile de collaborer niveau communication. Me vendre à un tarif trop bas ceci amenant des complications quand le client envoie des retours interminables à la fin. Plutôt que de vous flageller de ce qui est arrivé, mieux vaut capitaliser sur ces déconvenues.

Des études ont montré que comment nous choisissons de d’expliquer ce qui s’est passé a un impact sur notre bonheur et succès futur. Ceux qui sont plus pessimistes voient les évènements passés comme globaux et permanents. Ils se retrouvent désespérés, ils arrêtent de tenter, ils sont plus pessimistes dans leurs futurs démarches commerciales et donc échouent plus à avoir des clients à cause de leur état d’esprit pessimiste. C’est prouvé, les gens pessimistes vendent environ 2 fois moins que les optimistes (même pitch, même produit).

Capitalisez sur vos déconvenues. Ensuite peut-être que ça signifier essayer d’autres types de clients, changer votre marketing, votre tarification. Mais d’abord, il faut arrêter de se flageller.


Je te recommande de lire The Happiness Advantage, de Shawn Achor duquel je me suis inspiré pour écrire cet article. Ce livre donne plus de principes sur la psychologie positive et explique comment ça te permet de générer du succès et de la performance au travail.

Apprenez à construire un meilleur business long terme
et une vie selon vos termes:


Vous avez aimé cet article? En voici un autre:

7 stratégies à suivre pour vous former idéalement