1 conseil/semaine où je vous apprends à construire un business individuel résilient et maintenable

J'aide les freelances et solopreneurs aspirants ou établis. Inscrivez-vous, c’est gratuit. Je partage mes expériences, mes recommandations. Garanti sans spam ajouté.

La partie vraiment difficile à travailler pour soi-même


Publié le 31 janvier 2017

Une des plus grandes difficultés à travailler pour soi-même je trouve, ce n’est tant le travail ou la solitude. C’est le fait d’être seul avec votre succès relatif, et ceux qui essayent de profiter de vous.

Vous travaillez pour vous-même? Vous vivez de votre activité? Vous avez crée votre liberté? Alors vous réussissez dans la vie. C’est pour moi la plus grande réussite.

Le groupe vous protège. Même quand le groupe à tord ensemble, le groupe vous protège. C’est aussi pour ça que certains préfèrent le salariat à l’entrepreneuriat indépendant ou au freelancing.

Ça fait des années que je n’appartiens pas à un groupe, à une entreprise. Je suis ma propre entreprise. Il faut le vivre assez longtemps pour comprendre la charge que ça peut être à porter. Mais j’ai des pré-dispositions à porter cette charge, j’ai une tendance à l’introversion, à la solitude. Pour rien au monde je ne voudrais redevenir salarié.

Quand vous travaillez pour vous même, 100% de ce qui vous arrive est votre responsabilité. Ce n’est peut-être pas de votre faute, c’est parfois injuste, mais ça va vous arrive, alors c’est votre responsabilité. L’avantage, c’est que toutes les bonnes choses qui vous arrivent, c’est 100% pour vous.

La

Porter plusieurs casquettes

Quand vous êtes indépendant, vous avez tendance à oublier tout le travail réel que vous effectuez. Je veux dire par là que vous n’êtes pas seulement codeur, designer, coach ou que sais-je, vous êtes aussi comptable, gestionnaire, vendeur, marketeur, chef de projet. Et tout cela à un coût qu’on a tendance à oublier complètement qu’on est un indépendant.

Les gens profitent de votre isolement

Ça c’est ce que je trouve le pire de tout. Ceux qui essayent de profiter de vous, de votre isolement, de votre solitude.

C’est quelque chose que je rencontre tout le temps. Vous ne pouvez même pas sortir de la solitude sur les médias sociaux, en parlant à un confrère, un autre entrepreneur, car les gens essayent de profiter de vous, ils vont essayer de profiter du fait que vous êtes seul. Ils vont tirer les choses à leur avantage, déformer la réalité pour soit vous nuire, ou jute en tirer profit. Même quand vous n’êtes pas en business, vous êtes en business, les gens se montrent amicaux, mais ils cherchent constamment à vous utiliser à leur avantage. C’est humain.

Pareil avec mes lecteurs, certains lisent un de mes articles et m’envoient un énorme email. Ils me disent tu as parlé de ça dans ton article, il y a un truc qui les a titillé, et ils exigent de moi une réponse. Maintenant ça me fatigue très vite et je banni cette personne de ma liste email.

Pareil avec certains clients, certains pensent parfois qu’ils peuvent essayer de profiter de vous, car vous êtes seul. Ils ont pas tout compris, mais bon. Ils vont m’en demander plus. Puis je vais donner (car je donne toujours plus à mes clients), ils vont voir que j’ai donné, alors ils vont demander encore. Il y a un moment il faut dire stop, quitte à entrer en conflit direct avec son client.

Pour les autres, pour un salarié parfois, ou pour quelqu’un qui n’a pas le courage de créer sa liberté, vous entrepreneur indépendant, freelance, chef d’entreprise, vous avez tord, car vous êtes seul à porter votre entreprise. Et on vous le fait sentir.

Dès que vous avez un peu de succès, vous avez besoin de vous protéger, car les gens essayent de profiter de vous. C’est humain (ce qui ne veut pas dire que c’est bien). Ce n’est pas forcément en mal, mais ils essayent d’avoir quelque chose de vous, contre autre chose parfois, parfois contre rien du tout, parfois sans même vous accorder le minimum syndical de respect.

« Le seul goût du succès pour certains, c’est quand ils peuvent prendre un bout de vous. » — Zig Ziglar

Pour passer au niveau supérieur abandonner qui vous étiez

Quand vous voulez passer au niveau supérieur, vous êtes obligé de ne plus compter sur ce que vous aviez avant, sur qui vous étiez avant. Vous perdez des amitiés, même parmi vos amis entrepreneurs. Vous êtes obligé d’aller de l’avant, de rendre obsolète le statu quo, et ce qu’étaient les anciennes relations.

Comment dépasser cette difficulté de l’isolement? Certains s’associent en groupes de freelances, d’autres rejoignent un mastermind, d’autres trouvent un ou deux partenaires d’aventure, d’autres semblent passer leur vie dans les conférences (vous voyez toujours leur tête, ils font les mêmes séminaires chaque année). Ou d’autres font tout simplement avec eux-même, faute de mieux, ils continuent à avancer seul avec leur projet. Et ce n’est pas forcément un drame, pour personne.

La question est: avec qui voulez-vous partager votre succès?

Le truc c’est que personne ne peut vivre dans la solitude totale.

Nous avons toujours besoin des autres. J’ai besoin des autres. Et quand nous avons du succès, nous ressentons aussi le besoin de le partager avec les autres. À quoi ça sert d’avoir du succès si vous êtes seul sur votre île paradisiaque? Ça a ses limites je pense.

Donc avec qui voulez-vous partager votre succès?

D’autres entrepreneurs amis, avec qui vous faites des salons d’entrepreneurs, des séminaires? Voulez-vous partager votre succès avec quelque partenaires entrepreneurs au quotidien? Voulez-vous partager votre succès avec votre famille? Seul, en vous installant dans la nature, au milieu de la forêt? Voulez-vous partager votre succès en montant sur la scène et débitant vos histoires?


Vous avez aimé cet article? Ici, un autre:

Comment combattre votre sentiment de ne pas être assez