1 conseil/semaine
pour construire
un business toujours meilleur

J’aide les freelances et indépendants à construire un solide business long terme et créer une vie selon leurs termes. Abonnez-vous!

Guide pour prospérer, aimer votre business freelance et votre vie

Publié le 30 mai 2017 / Écrit par Julien Lucas

Mes débuts en 2014 ont été rudes. Depuis je suis devenu un meilleur freelance. J’ai fait plein d’erreurs. J’ai eu des fins de mois difficile. Ceci sont quelque pratiques indispensables pour bien s’en sortir en freelance.

Déjà, une parenthèse avant de commencer, je trouve réducteur de dire business freelance. Il y a plusieurs types de freelances. Il y a le freelance corporate. Il y a le freelance qui n’a même pas de site web. Le freelance qui n’a aucun autre projet que le travail pour ses clients. Le freelance créatif qui n’aime pas la partie business. Il y a le freelance qui a des projets business à côté. Il y a le freelance créateur de contenu. Moi je suis un freelance très orienté business, blogueur et créateur de contenu.

Chacun essayes de créer sa propre définition du succès. Pour moi, mon business doit être fun, me challenge continuellement, je dois pouvoir vivre des aventures, avoir de nouvelles opportunités à mesure que j’avance, j’aime bien lancer d’autres projets à côté. J’ai développé depuis mes débuts quelque bonnes pratiques freelance indispensables pour aimer mon business et ma vie.

1. Garder la capacité à générer de l’argent rapidement

Pour moi il est très important que je reste toujours capable de gagner de l’argent rapidement et en ne comptant que sur moi-même. C’est très très important, sinon je ne peux plus être un indépendant. Sinon je perds le contrôle de ma vie.

C’était une de mes pires erreurs d’entrepreneur dans le passé. Je m’étais focalisé sur divers projets expérimentaux, je bloguais, je vendais quelque formations, des ebooks, je travaillais sur des hypothèses business. C’était pas fiable. Je ne m’attendais pas à gagner si peu d’argent.

Guide

Maintenant que je suis designer et développeur freelance depuis 2-3 ans, j’ai acquis de bonnes compétence, j’ai un portfolio de qualité, je sais comment avoir des clients, je connais les besoins des clients, je sais gérer efficacement les projets. Je suis assez bon dans mon métier sans que cela me prenne 70 heures par semaine. Je veux rester performant dans le futur à gagner de l’argent rapidement et en ne comptant que sur moi-même, peu importe les nouveaux projets dans lesquelles je me lance.

2. Se challenger régulièrement

J’essai de me challenger régulièrement. Ce n’est pas bon de se reposer sur ses lauriers. Déjà on s’ennuie. Puis on augmente pas ses revenus, on n’ouvre pas de nouvelles portes pour son avenir.

Je me dis qu’après tout, je monterai bien une petite startup à l’avenir. Ou je sais pas, je me lancerai dans une aventure business ou une vie un peu différente. C’est d’ailleurs aussi pour ça que je voulais devenir codeur, et que je continue à chercher des projets difficiles. Car quand tu es un codeur qualifié, tu t’aperçois que tu peux entreprendre ce que tu veux. Tu peux créer une application SaaS. Tu peux créer un produit. Quand tu sais coder et que t’es pas mauvais en business, tu peux faire ce que tu veux et avoir la vie que tu veux

Te challenger va signifier travailler vraiment dur pendant une période. 1 ou 2 mois généralement, la durée d’une mission freelance. Mais tu en ressors en ayant incroyablement appris. Avec une expérience qui t’ouvre de nouvelles possibilités. Tu pourra peut-être du coup avoir la possibilité de servir un nouveau type de client, gérer des projets plus complexe, augmenter tes tarifs, ou commencer à penser qu’après tout t’es tellement bon, que tu peux te permettre de voyager à travers le monde en même temps.

Tu ne peux pas avoir une meilleure vie si tu ne te challenge pas.

3. Épargner plusieurs mois de dépenses

Je pense que pour un freelance, 2 mois de dépenses de côté sont un minimum. Si tu démarres en freelance, 6 mois d’épargne sont quasi indispensable. Tu dois pouvoir payer les factures alors que les clients sont rares généralement. Tu dois pouvoir faire face aux imprévus. Un projet qui se passe mal, un client qui ne te paie pas, une grosse dépense surprise genre réparation de ta voiture.

Je suis très peu dépensier (voire même genre minimaliste, car en même j’ai pas trop le choix) et je m’efforce de le rester. À part des livres, à manger, factures et impôts, c’est simple, je ne dépense rien.

Mais quand tu reçois de gros chèque en fin de mission, c’est tentant de dépenser. Dernièrement par exemple j’ai été très tenté par m’acheter un mac book pro, alors que je n’avais même pas terminé ma mission avec mon client. Finalement je suis revenu à la raison.

C’est très dangereux, car premièrement sur ce chèque, une bonne partie part pour payer tes impôts. Deuxièmement, l’argent du contrat n’est pas garanti. Il peut arriver un problème. Le projet peut mal se passer, tu es obligé d’offrir un remboursement à ton client. Le client peut ne pas te payer, ou te payer avec 2 mois de retard (ça ne m’est jamais arrivé, mais ça pourrait). Troisièmement, tu ne sait pas ce que l’avenir te réserve. Donc il faut prévoir les pires éventualités.

Avec quelque mois de dépenses de côté, tu es bien plus serein, et ça se ressent dans ton activité freelance. Tu es plus relaxé car manquer un contrat est moins fatal. Tu peux mieux choisir tes projets, et donc faire mieux avancer ton business là où tu veux vraiment qu’il aille. Tu apprécie plus la vie. Tu es plus créatif, plus positif et meilleur dans ton travail.

4. Travailler plus longtemps n’est pas mieux

Je ne dit pas qu’il faut pas travailler dur. Particulièrement dans les débuts de son entreprise, on a pas d’autre choix que de travailler beaucoup d’heures. Sinon l’entreprise ne décolle pas. Mais il y a moment où j’ai compris que ça ne servait à rien de travailler 70heures par semaine. Ce n’est pas la solution de ne plus avoir de vie. Car quand tu es un burn out, c’est terminé.

J’ai constaté qu’après 40heures/semaine de travail, mon retour sur investissement par rapport au temps investi devient de plus en plus faible. Durant des périodes je ne prenais plus le temps d’aller à salle de sport, je m’enfonçais dans la fatigue, tu commets alors plus d’erreurs, tu as plus de difficulté à avoir une focalisation de qualité.

Je te recommande d’essayer de travailler moins mais mieux, plus détendu. Fais moins d’heures, vois comme un investissement dans ton business de prendre le temps de faire du sport, détends le soir après 19-20heures. Évites de travailler le soir. Puis aies confiance que demain ton cerveau arrivera à se focaliser profondément grâce à ce style de vie. Essayes, et vois ce que ça donne niveau productivité.

5. Changer d’état d’esprit, chercher à vraiment aider les gens

Mes débuts freelance étaient assez misérables. Je cherchais absolument à faire entrer de l’argent, j’étais peu qualifié, mauvais codeur. Je me vendais à tarif vraiment bas. J’avais de mauvais clients.

À un moment, j’en suis venu à penser que les clients préfèrent toujours prendre le prestataire le moins cher. Alors que je le constate désormais, énormément de clients voudraient être mieux aidé, ils seraient prêt à mettre plus d’argent sur la table, mais c’est juste qu’ils ont du mal à trouver vraiment la bonne personne.

Le client que j’ai eu récemment a mis 1 an à réaliser son projet web. Il a mis 1 an à trouver les bons prestataires et fait avance son projet laborieusement. Il a trouvé un bon designer, mais le designer n’a pas terminé complètement le design. Il a trouvé un codeur, mais le gars n’a même pas démarré le projet. Il fait des règlement de litiges à l’amiable. Il a trouvé un autre prestataire, le gars était peu réactif… Au final son projet a du lui coûter bien plus cher que s’il avait trouvé les bons prestataires et qu’il y avait mis le prix.

6. Rester une entreprise individuelle

La tendance naturellement c’est de chercher à faire toujours plus de croissance, de croitre. Mais moi je ne veux pas avoir d’employés.

Je vois des patrons d’agences web, ils doivent manager des gens, ils ont le stress de la responsabilité des salaires à verser, ils sont complètement bloqué dans leur agence. Ils délèguent tout à leurs employés, et ils ne savent parfois rien faire eux-même autre que gérer leur business. Après quelque années Ils deviennent complètement dépendant du système qu’ils on mis en place.

Ils deviennent dépendant de leurs employés. Des employés à 35heures/semaine, qui ont tendance à faire juste ce qu’il faut, pas plus (et c’est compréhensible). Des employés qui vont faire stagner l’entreprise, ou peut être pas, des employés qui vont développer fortement l’entreprise, mais dans tout les cas vous patron vous êtes bloqué dans cette vie. Vous ne pouvez pas changer de projet aisément. Moi je ne veux pas de cette vie.

Demain si je veux partir sur un coup de tête me faire un retraite au Maroc, je pourrais le faire. Si je veux lancer un nouveau business en indépendant, je peux. Si je suis patron avec des employés, ça va être plus compliqué.

C’est bien de rester un indépendant. J’ai de la variété dans ma vie, je reste flexible, mes possibilités sont toujours ouvertes. J’adore cette liberté.

Apprenez à construire un meilleur business long terme
et une vie selon vos termes:


Vous avez aimé cet article? En voici un autre:

Comment attirer de nouveaux clients. Les stratégies qui ont fait mon bonheur