1 conseil/semaine
pour construire
un business toujours meilleur

J’aide les freelances et indépendants à construire un solide business long terme et créer une vie selon leurs termes. Abonnez-vous!

Comment vous devenez codeur (et en vivez)

Publié le 8 octobre 2017 / Écrit par Julien Lucas

Je reçois ces derniers temps des emails de lecteurs qui me demandent comment j’ai appris à coder. Eh bien je vais te dire ça.

Je n’ai pas suivi études scolaires pour apprendre le code. J’ai appris avec mon blog que je designais et codais moi-même. Après l’avoir fait quelque fois je savais coder en HTML/CSS (de manière dégueulasse et très limitée, mais je savais coder).

J’ai eu mes premiers clients, des lecteurs de mon blog. Puis j’ai réussi à avoir de petits projets, puis des plus grands. J’ai commencé à me spécialiser. Maintenant je travaille principalement avec les agences.

J’ai toujours été freelance. C’était très difficile car j’avais un niveau trop juste dans mon métier pour me lancer. J’étais un peu taré, tout le temps ruiné à vivre d’aides sociales.

Savoir coder est une des compétences les plus utiles que vous puissiez avoir pour votre avenir. Savoir coder aiguise votre perception de la société, ça vous permet de comprendre comment fonctionne ces applications que nous utilisons tous les jours. Ça vous permet de lancer vos projets, savoir coder est presque indispensable pour les entrepreneurs qui veulent lancer leurs propres projets.

Comment

Pour devenir bon codeur, il faut coder, coder, coder

Il y a un réel gouffre entre la théorie et la pratique. Les compétences s’acquiert à la dure, il faut beaucoup coder pour devenir bon codeur.

Par bon codeur j’entend faire des choses qui fonctionnent bien comme prévu, propres, maintenables. Capacité à résoudre les bugs. Et tu verra qu’il y a plein de bugs dans ce monde. Tes bugs, et même ceux de codeurs très expérimentés. Rendre les choses compatibles entre elles n’est pas aisé — c’est une chose qui distingue ceux qui sont bons codeurs.

Le temps a investir peut vous rebuter. L’avantage, c’est que quand vous êtes bon dans 1 ou 2 languages de programmation, votre portillon va exploser, les clients ne vous lâcheront plus. La demande est forte dans le code, et ça va s’accélérer.

Il faut de l’enthousiasme

Pas besoin d’être particulièrement intelligent, pas besoin d’être bon en maths pour être codeur. Par contre il faut de l’enthousiasme. Si vous n’aimez pas coder et l’univers du code, vous n’allez jamais progresser.

Réaliser des projets personnels

À mes débuts, j’ai appris en codant mon propre blog. On ne va pas vous donner des projets pour lesquelles vous ne montrez pas de compétence. Pour progresser en codeur faut que vous faisiez des projets personnels. Des projets personnels motivant, qui ont une utilité. Ça vous donnera une bonne raison de vous investir.

Je pense que c’est en travaillant pour des clients que vous apprendrez le plus. Quand de l’argent est en jeu, qu’il y a obligation de délivrer un résultat attendu dans des délais strictes.

Puis en voyant vos projets personnels vos clients vous verront capable, passionné, curieux, relevant des défis, ça fait une différence pour vous faire embaucher.

Le bénévolat

Je n’ai jamais travaillé gratuitement ou fait de bénévolat. Mais c’est un peu comme pour les projets personnels, si le projet en vaut la peine c’est une bonne manière d’apprendre à coder.

Spécialisez-vous

Le monde des languages de programmation est trop vaste et évolue trop vite pour réussir à tout maîtriser. Plus tôt vous saurez ce que vous aimez le plus et là où vous avez plus de talent, mieux ce sera.

Choisissez: back-end, front-end, développeur JavaScript, spécialiste iOS, Ruby on Rails, spécialiste Python, bases de données, et allez à fond dans votre domaine.

J’en reviens à mon récent article sur la spécialisation. Le fait de vous spécialiser vous permettra de réduire la concurrence, et d’être (beaucoup) plus demandé. Par exemple moi je suis spécialisé en développement Front-end et WordPress. Mon profil plaît particulièrement aux agences.

Vous ne pouvez pas tout savoir faire, ce n’est pas possible. Par contre développez une compréhension de ce que chaque language peut faire, de ce que existe, de ce qui est possible. Ça vous permettra de bien conseiller vos clients, et de déléguer le reste aux bonnes personnes. Mes clients apprécient grandement ces recommandations.

Apprenez le métier en entreprise

J’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas faire, je me suis lancé direct en freelance. Déjà lancer une activité freelance n’est pas facile, mais si en plus vous n’avez pas le niveau dans votre métier… Ma 1ère année en freelance a été très, très difficile, loin d’avoir assez de clients. La 2ème à peine mieux. J’entame ma 4ème année et enfin j’en vis convenablement. J’étais trop juste dans mon métier de développeur pour commencer direct en freelance.

Je recommande de commencer par quelque mois en entreprise ou en agence pour apprendre le métier. Vous serez au contact d’autres professionnels du même domaine, ensuite vous serez capable d’évoluer seul. Faites aussi de votre côté vos recherche sur les bonnes pratiques, les outils utilisés. Après n’oublie pas de quitter ton confort et de te lancer en freelance. 😉

Suivez des formations

Suivez des formations pour développer votre compétence clés et des compétences complémentaires.

Le monde de la programmation évolue très vite, vous devez souvent vous former pour ne pas vous retrouver largué. En freelance c’est encore plus important. Dès que j’ai une période de creux, je me forme.

  • O’clock – Devenez développeur web depuis chez vous. Formation en ligne de 5 mois, payante, pouvant être pris en charge en totalité ou partiellement par l’état. Avec diplôme certifié équivalent à BAC+2 reconnu par l’état.
  • Udemy, pleins de formations à prix réduits par de bons codeurs qui savent enseigner.

Lisez quelques bons livres

Je n’ai pas lu plus de 2 ou 3 livres sur le code et design. Mais c’était 3 livres qui ont été piller pour construire ma connaissance de développeur. Un sur les méthodes de conception d’expériences utilisateurs, un autre sur le javaScript et JQuery, un autre sur le responsive design. D’un coup je comprenais enfin le JavaScript, les attributs, les fonctions, les objects, la syntaxe, l’expérience utilisateur, les subtilités du responsive.

C’était tellement plus profond et plus clair que les dizaines d’articles que j’ai lu, ou les heures passés sur Stack Overflow. Enfin, c’est mon expérience en tout cas. Ces 3 livres à 20€ sont maintenant un investissement très rentable.

Prenez des risques (mesurés)

Pour progresser vous devez sortir de votre zone de confort. J’ai pris des projets clients qui m’ont challengé. Parfois trop même, et j’ai échoué en ne délivrant pas entièrement, ou en passant une fois complètement à côté de la deadline. En freelance ça vous fait très mal.

En freelance, ne faites pas mon erreur, n’allez pas dans la zone panique, celle où vous vous retrouvez tous les soirs devant votre ordinateur à essayer de coder quelque chose qui vous échappe complètement. Vous allez perdre un temps fou, de l’argent, votre santé, et votre réputation.

Par contre, comme je te dis, tu dois relever des défis en code, sinon tu restera des années au même niveau.

Apprenez à construire un meilleur business long terme
et une vie selon vos termes:


Vous avez aimé cet article? En voici un autre:

7 stratégies pour travailler pour toi-même en 2017