1 conseil/semaine où je vous apprends à construire un business individuel résilient et maintenable

J'aide les freelances et solopreneurs aspirants ou établis. Inscrivez-vous, c’est gratuit. Je partage mes expériences, mes recommandations. Garanti sans spam ajouté.

7 leçons, 5 ans après avoir changé de carrière à 30 ans


Publié le 4 octobre 2016

Je partage ici ma propre expérience du changement de carrière. Votre situation est probablement différente. J'étais salarié dans un job peu qualifié, puis entrepreneur indépendant profitant de mes allocations chômage, et maintenant je suis designer freelance.

Je ne suis designer freelance que depuis 2014.

De 2011 à 2014, c’était un peu compliqué pour moi. Je cherchais encore comment retomber sur mes pattes.

À mesure que j’ai écris cet article, je me suis demandé si je devais le publier. Je me dis que je devrais juste tirer un trait définitif sur mon passé. Juste arrêter d’y chercher du sens. Je pense même que tout le monde devrait tirer un trait sur son passé. Car notre passé n’a pas tant d’importance en réalité.

Aujourd’hui encore j’ai des envies de changement de vie. Pourtant j’ai enfin trouvé quelque chose qui me plait, qui paye bien, que je peux exercer en indépendant, et qui pourrait me durer des années. Il faut que je continue dans ma voie, et que je lutte, comme tout le monde. C’est idiot de faire les choses à moitié, ça ne sert à rien.

7

J’ai des leçons à partager avec vous. Mais d’abord il faut que je vous explique d’où je viens.

Rapide résumé de mes 15 dernières années

Je suis sorti du système scolaire sans même le bac. L’école me prenait sérieusement la tête. Je ne voyais pas ce que je pouvais faire après mon bac scientifique. Mauvais choix d’orientation peut-être. Pour moi aller à l’école apprendre des trucs qui servent à rien était du non-sens. Il parait que ça devient mieux quand on commence les études supérieures. Peut-être, j’ai pas pu le découvrir.

De 22 jusqu’à mes 27 ans, j’ai fait des petits jobs merdiques. Employé libre service, trieur à la poste, manutentionnaire. À 27 ans j’ai rejoint une entreprise de transport en commun, comme mon père avant moi, ma tante, et l’oncle de mon père. Je me disais toujours, qu’au pire, je rejoindrais l’entreprise de mon père. Là où la paie est confortable, à où il y a la sécurité de l’emploi.

J’ai hais ce job. Durant 4-5 ans je me suis ennuyé à mourrir. Et il ne fallait pas trop compter sur les masses populaires ou les quartiers défavorisés pour vous rendre la journée plus agréable ou intéressante.

À 30 ans, 1 mois après mon anniversaire, et 2 semaines après un coup de pied (un high kick précisément) dans un jeune de banlieue, j’ai été licencié.

C’est là que ma nouvelle vie a commencée

J’étais non-diplomé. Viré d’à peu près ce que je pouvais espérer de mieux comme job à ce moment là de ma vie. Et j’avais par dessus ça j’avais envie de quitter le salariat, et de devenir mon propre patron. Avec zéro plan. Enfin si.

À l’époque c’était la folie du blogging. Je me disais que le blogging serait mon tremplin pour me créer une nouvelle carrière. J’ai d’abord commencé à bloguer pour une audience de masse. J’ai crée 2-3 produits d’informations. Évidemment ils se sont très mal vendus.

En 2014, j’ai lancé mon activité freelance de designer et développeur. Comme ça, comme un guerrier, sans jamais avoir travaillé en agence. Et c’est avec cette activité que je supporte ma vie aujourd’hui.

C’est bon, j’arrête de te raconter ma vie.

J’ai commencé à changer de carrière à 30 ans. Aujourd’hui ça fait 5 ans. J’ai appris des leçons importantes à propos du changement de carrière. Qui peuvent me servir toute ma vie. Et qui peuvent te servir, même si ta situation n’est celle qu’a été la mienne.

7 leçons depuis que j’ai changé de carrière à 30 ans il y a 5 ans

1. Soyez ambitieux, précis, et ayez un seul objectif

Il y a 5 ans, j’étais au chômage. Jusqu’à la fin de mes droits chômage j’ai tenté 3 inscriptions à 3 sessions différentes de web designer dispensée par l’état. J’en suis suis sorti sans avoir pu suivre une formation de web designer.

Pendant 2 ans, je bloguais. Puis j’ai crée des produits. J’ai fait un peu de consulting. Puis j’apprenais aussi le web design et le code. Puis j’espérais aussi avoir cette formation, je prévoyais au cas où. Bref je me suis dispersais. Résultat j’ai mis un temps fou pour réussir ma transition de carrière.

Si vous voulez aller vite, ayez un seul objectif. Puis passez au deuxième. Puis au troisième.

2. Vous pouvez rapidement vous refaire

J’ai mis des années avant de croire en moi et faire quelque chose avec ma vie. Quand je suis sorti du système scolaire sans diplôme, je ne savais pas quoi faire. Puis à l’époque les entreprises étaient tellement obnubilés par la détention du diplôme, je me disais qu’aucune ne m’embaucherait jamais. C’est seulement à 28-30 ans que j’ai pris ma vie en main.

Le monde a changé. Avec la révolution numérique vous pouvez contacter n’importe qui, construire votre réseau aisément, vous pouvez vous former sur n’importe quel domaine gratuitement, vous avez un accès direct aux consommateurs.

Celui qui est travailleur peut en quelque années devenir une référence de son domaine. Mais il faut croire en toi-même.

3. Quand l’argent rentre enfin ne changez pas d’activité

Ce qui est très difficile quand vous changez d’activité, c’est de passer de 0 à 1000€ / mois. Il faut apprendre toutes les bases. Commencer de zéro. C’est beaucoup moins difficile de passer de 1000 à 2000€ / mois.

Avant je devienne bon au développement et design, j’ai investi des centaines d’heures de pratiques. Maintenant j’en vis.

Quand vous êtes bon à quelque chose, et qu’enfin vous avez un business modèle qui fonctionne, ne changez pas de nouveau d’activité par goût de l’expérimentation, ou parce que vous pensez que l’herbe est plus verte ailleurs. Faites plus de ce qui fonctionne!

4. N’écoutez pas les gens qui vous disent ce qui est bon ou pas bon

Vous avez à croire en vous, et bien savoir ce que vous voulez. Dès que j’ai douté les gens ont tenté de me dissuader, ou de choisir pour moi.

Tant que je n’avais pas engrangé quelque victoire, je doutais. On peut se laisser influencer. Les gens peuvent avoir des arguments. Ce n’est pas pour ça qu’il faut considérer qu’ils ont bon, et faire ce qu’ils disent.

5. Chercher à être le meilleur est perdu d’avance

Il y aura toujours meilleur que vous. Si vous cherchez à avoir des clients sur ce seul critère, vous perdrez. Cherchez plutôt à être original.

Quand vous êtes original, tout le monde ne va pas aimer ce que vous faites. Mais il n’y a pas de problème à cela. C’est mieux d’avoir une petite audience. Ne cherchez pas à plaire à une audience de masse, comme je l’ai fait pendant longtemps en blogging, ça m’a conduit à la médiocrité.

6. Le milieu de la route c’est là où vous vous faites écraser

Quand j’ai quitté le point A, pour aller au point B, je savais que si je n’arrivais pas à reconstruire une carrière avant que mon épargne s’épuise, alors je reviendrais en arrière. J’aurais échoué ma transition de carrière.

Du point A jusqu’à dépasser le point de non-retour, j’ai vécu l’incertitude intensément. J’avais la peur qui me répétait que ça ne fonctionnerait pas. Puis il y un moment où vous commencez à construire quelque chose qui va vous permettre de réussir. C’est le moment où vous avez dépassé le milieu du pont. Il est dorénavant trop tard pour faire marche arrière, vous avez trop investi. Il vous faut au plus vite rejoindre le point B pour retomber sur vos pattes. Ne restez pas au milieux, c’est l’endroit où vous vous faites écraser.

7. Faire de grands compromis

J’ai quitté le salariat et un salaire qui tombe chaque mois. Après mon chômage, durant des mois je n’ai rien gagné. J’épuisais mon épargne, mes parents m’ont donné de l’argent. Encore aujourd’hui je ne gagne pas autant que ce que je gagnais avant. Mais j’ai beaucoup plus de valeur à délivrer.

J’ai fait le pari de me construire une vie plus épanouissante selon mes propres termes. Pour ça j’ai fait des sacrifices durant des années. Des compromis. Des choix difficiles. Vous ne pouvez pas éviter ça.


Vous avez aimé cet article? Ici, un autre:

C’est simple rabaissez vos rêves ou devenez plus compétent